Le Creusot, le 20/03/2020.

PAS PRÊT À FERMER

La direction a voulu nous faire venir au travail alors que partout autour, c'est le confinement contre le coronavirus. On était tous d'accord sur le fait que la boîte devait fermer le plus rapidement possible quand le confinement général a été annoncé.

Mais lundi la direction semblait bien vouloir laisser l’usine ouverte. Autant dire que nous ne pouvons compter que sur nous pour prendre soin les uns des autres et mettre à l'abri les plus fragiles.

UN CALCUL DOUTEUX

En début de semaine ils nous ont fait venir sans mettre à disposition de quoi se protéger. Ils ne fournissaient pas de gel hydroalcoolique par exemple ou de masques.

Pour le gel hydroalcoolique ils ont préféré demander un devis à leur fournisseur. Pourquoi une telle procédure, de telles lenteurs? Pour garder une trace écrite et être sûrs qu'ils pourront se faire rembourser ?

Si c'est dans le besoin qu'on reconnaît ses amis, pas de doute : Alstom est notre ennemi.

UN CAS

Un employé de bureau a été évacué par le SAMU, il avait 40 °C de fièvre, et on espère qu'il va mieux aujourd'hui. Les collègues qui travaillaient proches de lui ont été renvoyés chez eux, ce qui est bien normal. Mais pourquoi alors ceux des ateliers qui allaient régulièrement le voir n'ont-ils pas aussi été renvoyés chez eux ? C’est pourtant ce qui aurait paru le plus responsable. 

FERMETURE D’UNE SEMAINE POUR L’INSTANT

Mardi, après pression des syndicats, la direction a finalement annoncé la fermeture jusqu’à lundi. Mais encore faut-il qu’il y ait de quoi se protéger d’ici là.

Le Creusot, le 02/04/20

REPRISE PROGRESSIVE

Hier, mercredi 2 avril, le travail a été repris en partie par une trentaine de volontaires. Ils travaillent le matin et arrivent et partent en trois vagues décalées de 20 minutes, l’idée étant de se croiser le moins possible, surtout dans les vestiaires.

A l’entrée, leur température est contrôlée. Dans les ateliers, du gel hydroalcoolique est disponible et aussi un stylet par personne pour ne pas toucher les tablettes. Le nombre de personnes autorisé dans le self est limité à 6. Les douches se font désinfecter.

La boîte ne rouvre d’ailleurs pas complètement, seulement avec des volontaires. La direction aurait sûrement eu bien du mal à faire revenir tout le monde avant la fin du confinement, tout en échappant aux arrêts maladies, aux droits de retrait, voire aux appels à débrayer comme il y en a eu la première semaine de confinement.

ALSTOM : SÉCURITÉ CONTRE LE VIRUS ?

À la reprise des volontaires mercredi, il y avait trois vigiles à l’entrée. Mesure surprenante contre le coronavirus, qui se combat avec de l’eau savonneuse et en évitant de se croiser. Il fallait certes prendre la température des entrants mais ça ne justifie pas d’être trois.